Proverbes
Peu de dommage étonne, et beaucoup adoucit l'homme.
Mieux vaut être aimé qu'admiré.
Les longs propos font les courts jours.
Deux négations valent une affirmation.
La vérité est la massue qui chacun assomme et tue.
Il ne faut pas toujours chanter la même chanson.
Une folie est bientôt faite.
Où n'est raison, y a confusion.
Le désœuvrement est le pire des soucis.
Estime-toi, si tu veux être estimé.
L'aurore est l'amie des Muses.
Ne fais jamais ton nid près d'un vilain.
Compagnie de deux, compagnie de Dieu.
Ne cherche pas de poires sur l'ormeau.
Amour d'enfant, de l'eau dans un panier.
Qui bourre trop un sac le crève.
Pour n'en point perdre la coutume, à défaut de fer, bats l'enclume.
Avec la pioche, on acquiert un marteau.
Pour ne pas faire un pas, la paresse en fait deux.
La guerre et les tableaux ne sont beaux que de loin.
Qui fait la loi doit l'observer.
La brebis glorieuse dit à la chèvre, donne-moi de la laine.
La potence qui parlerait, que de gens elle appellerait !
Un seul est châtié, mais tous sont avisés.
Un homme n'est pas rivière,et peut retourner en arrière.
Plutôt la honte au front que la souillure au cœur.
Ce que tu ne veux pas pour toi, ne le veuille non plus pour moi.
On guérit par la diète, plus que par la lancette.
La fourmi même a sa colère.
Dieu consent, mais non pas toujours.
La pudeur vaut beaucoup, et coûte peu.
Tous se disent être bons, mais peu le sont.
À beaucoup souper jamais nuit ne fût bonne.
En fuyant le tonnerre, on tombe sous la foudre.
Personne ne serait hôtelier si ce n'était pour le profit.
Jamais beaucoup ne coûte peu.
Qui vit longtemps sait ce qu'est la douleur.
Lorsque la chance dort, ne la réveille pas.
Bienvenu soit le mal, pourvu qu'il vienne seul.
Où manque le bonheur, tout soin est inutile.
Chaque mauvais homme a son mauvais jour.
Qui ne doute de rien ne sait rien.
Il n'y a pas de plaisir sans amertume.
La béquille du Temps fait plus que la massue d'Hercule.
De trop bon souper mauvaise nuit.
Les larmes des femmes valent beaucoup et coûtent peu.
Les pleurs des hommes valent peu et coûtent beaucoup.
Un célibataire ressemble à une moitié de paire de ciseaux qui attend son autre moitié.
Fuis pour un temps l'homme en colère, et pour toujours l'homme violent.
La vigilance et la bonne instruction, d'un mauvais enfant en fait un bon.
Dans les bons conseils, bien des murailles ont des oreilles.
Fais bien, tu auras des envieux ; fais mieux, tu les confondras.
L'espérance est le viatique de la vie humaine.
La flèche perce le corps, mais l'insulte transperce l'âme.
Importun et sot, deux frères.
La raison est le dernier recours de l'amour.
Les gens avisés ne s'éclairent pas d'un feu de paille.
À ce qui ne me plaît pas, je fais le sourd.
Le bœuf se lie par la corne, et l'homme par la parole.
Tel tremble en travaillant qui sue en mangeant.
À ton ennemi, si l'eau lui monte aux épaules, appuie sur sa tête.
Le paresseux prétexte le froid pour ne pas semer en hiver, et n'avoir rien à moissonner en été.
Si dans ta maison tu n'as pas une sardine, ne demande point chez les autres une poularde.
À pain de quinze jours, faim de trois semaines.
Qui n'est pas monté bien haut ne peut faire une grande chute.
À chaque méchant son mauvais jour.
Ton mari, aime-le comme ami, et crains-le comme ennemi.
Le malheur n'a de prise que sur les coeurs faibles, mais les coeurs forts savent l'affronter.
Paroles honnêtes coûtent peu, mais valent beaucoup.
D'une chose qui n'est pas noire, il faut en conclure qu'elle est blanche.
Qui touche aux miens en paiera de son sang.
Sois mal, sois bien, mais ne te sépare jamais des tiens.
De l'amitié des hypocrites, tout s'en va à la première lessive.
En naissant j'ai pleuré, et chaque jour de ma vie m'explique pourquoi.
Il n'est de pire lâche que celui qui abandonne les siens.
Le lâche qui s'enfuit n'échappe pas à la mort.
Où entre le boire, se perd le savoir.
Qui avance et recule fait deux fois le chemin.
Plus en a tué le souper que le sommeil n'en a guéri.
Le bœuf méchant croît par les cornes.
Pour piquer autrui, l'épine doit être pointue.
De la main à la bouche, la soupe se perd.
Là où le loup a trouvé un agneau, il en cherchera un autre.
Tords le cou de la poule qui mange chez toi, et qui pond chez autrui.
Aux questions indiscrètes réponds par un mensonge.
La bouche parle, et la tête paye.
On a beau se lever de bonne heure, le jour n'en vient pas plus tôt.
Devant la porte d'un diseur de patenôtres, ne mets pas ton blé à sécher au soleil.
Bonnes paroles et mauvaises actions trompent le sage.
Bouche de miel, pensées de fiel.
Nombreux sont ceux qui baisent des mains qu'ils voudraient voir coupées.
Par ses yeux, et non par le vêtement, l'hypocrite est reconnu.
L'orgueil qui dîne de vanité soupe de mépris.
À celui que tu aurais dû avoir à souper, donne volontiers à goûter.
Qui veut cacher un mensonge doit mentir mille fois.
Dis un mensonge, et tu trouveras une vérité.
Il n'y a point de mensonge qui ne soit gentilhomme.
Le bien-être et la joie de vivre éloignent la vieillesse.
Les querelles entre amis entretiennent l'amitié.
Il n'est pas de meilleur témoin que le papier écrit.
Du mal que tu feras n'aie aucun témoin, fût-ce ton ami.
Contre la mort il n'y a pas de forteresse.
Il y a deux choses qu'on ne peut regarder fixement : le soleil et la mort.
Faim et froid livrent l'homme à son ennemi.
Il n'y a pas de plus fidèle miroir qu'un vieil ami.
Aux méchantes langues, des ciseaux.
Qui méprise la vie ne craint pas la mort.
À chaque pas que tu fais, la mort suit l'ombre de ton corps.
Qui te trompe dans son langage n'est pas ami de cœur.
Fuis les excès, et réjouis-toi de peu.
Un service te fera de doux amis.
La colère empêche l'esprit de voir la vérité.
Qui parle beaucoup ne mérite guère de confiance.
Donne peu au plaisir, beaucoup à ta santé.
À vieux comptes disputes neuves.
Il faut avoir un œil sur la poêle, et l'autre sur le chat.
De tel bois, telle étincelle.
En été tavernière, en hiver boulangère.
Faites-vous miel, et les mouches vous mangeront.
Les biens ne sont des biens que s'ils sont partagés.
Dans ce monde, il n'y a ni bien complet, ni mal qui prenne fin.
Celle-là est bien mariée qui n'a ni belle-mère ni belle-sœur.
Tel se crève les deux yeux pour rendre son ennemi borgne.
Si vieux que soit le bateau, il passe encore une fois l'eau.
Le cœur est un astrologue qui devine toujours la vérité.
Apprends en pleurant, et tu gagneras en riant.
Mieux veut avoir un méchant âne que d'être âne soi-même.
En affaire d'argent, il n'y a pas d'amitié.
La langue est le témoin le plus faux du cœur.
Il faut être commun pour désirer la communauté.
L'ombre d'un homme vaut plus que cent femmes.
La santé du corps est le pavot de l'âme.
À l'homme hardi, la fortune tend la main.
Commande et ne fais point faire, rien ne se fera.
Malheur à la maison où la quenouille commande à l'épée.
Qui a la gale, la gratte ; qui ne l'a pas, l'attrape.
Pain sec et la paix valent mieux que bonne chère et querelle.
C'est avoir à moitié fait, que d'avoir bien commencé.
Le champ fertile, s'il ne se repose, devient stérile.
Fais-toi de miel, les mouches te mangeront.
Le stupide qui se tait, passe pour être discret.
Qui tarde à donner ce qu'il promet, se repent de l'avoir promis.
L'homme est le feu, la femme l'étoupe, et le diable le vent qui souffle.
Crains le chien qui lèche en rentrant, et mord en sortant.
La vaine gloire a des fleurs, mais elle n'a point de fruits.
Qui laisse le grand chemin pour un chemin détourné, s'égare au lieu d'avancer.
L'avare opulent n'a ni parents ni amis.
Qui n'entend raison ne fait point raison.
Le paresseux et l'oisif sont toujours pauvres.
Celui qui aime bien, voit de loin ce qu'il aime.
Dans la bouche du discret, ce qui est public est secret.
L'épine, en naissant, vient la pointe en avant.
Qui sème, en Dieu espère.
Qui livre son secret ne taira pas celui d'autrui.
Le bossu ne voit pas sa bosse, mais voit celle de son voisin.
Tout le mal vient de ce que jeunesse ne veut, et de ce que vieillesse ne peut.
Donner, c'est bonheur ; demander, c'est douleur.
La pauvreté n'ôte pas la vertu, et les richesses ne la donnent pas.
Qui entre en maison bâtie, et s'assied à table bien servie, des choses n'en sait pas le prix.
Dis-moi avec qui tu iras, je te dirai ce que tu feras.
Qui n'a de bon sens à trente ans, n'en n'aura jamais.
Qui abandonne les siens est abandonné de Dieu.
Les honneurs qui se rendent aux serviteurs, on les rend aux maîtres.
La main sage ne fait pas tout ce que dit la langue folle.
Qui croit tout le monde et ne croit personne, se trompe.
Ce que l'enfant a ouï dans la chambre, il le redit à la porte.
La mauvaise parole blesse plus que l'épée la plus tranchante.
Quand l'infortune dort, ne la réveille point.
L'abeille change tout en miel, et l'araignée en venin.
Qui achète ce qu'il ne peut, vend ensuite ce qu'il ne veut.
Qui en violente un, en violente cent.
La pire des lâchetés est la violence physique.
Qui est violent chez lui est violent partout.
Renonce à l'ami qui couvre avec les ailes, et mord avec le bec.
Pour faire un bon testament, il faut le faire en bonne santé.
Suis la raison, quoiqu'elle ne plaise point à tout le monde.
La bonne conversation accourcit le jour.
Qui a la langue longue aura la main courte.
Il n'y a pas de meilleur maître que la fourmi.
Le trop se dissipe, et le peu suffit.
Nul ne fait mal, qu'il ne le paie.
Qui dort longtemps ne sera jamais savant.
Qui n'aime que soi n'est aimé de personne.
Le pire d'un procès est que, d'un, il en naisse cent.
Ne veux pas pour moi ce que tu ne veux par pour toi.
Plus la fortune est grande, moins elle est assurée.
Ne dis pas tout ce que tu sais, ne juge pas tout ce que tu vois, si tu veux vivre en paix.
Le pauvre est, non pas celui qui a peu, mais celui qui désire beaucoup.
Ne m'appelle point heureux, jusqu'à ce que tu me voies au tombeau.
Ne regarde point à l'action, mais regarde à la volonté de celui qui la fait.
Il n'y a point de serrure qui ferme si le crochet est d'or.
Ne hante point les méchants de peur d'en accroître le nombre.
Fais par le bon sens ce que doit faire le temps.
Le bien dit est bientôt dit.
Ce que trois savent, tous le savent.
Plutôt un moineau dans les mains qu'un vautour dans les airs.
L'adresse peut ce que la force ne peut.
L'eau du ciel vaut mieux que tout arrosement.
Une once de jugement vaut mieux que dix livres de science.
Changer de coutume est dur comme la mort.
Qui a été piqué par un scorpion, en craint même l'ombre.
Durant la dispute, mets un frein à ta langue.
La paresse est la mère de la pauvreté.
Il ne suffit pas de paraître bon, il faut l'être.
Il n'y a pas de pire moquerie que la véritable.
Plus coûte le mal faire que le bien faire.
Les fous et les opiniâtres enrichissent les hommes de loi.
Ouïr, voir et se taire, trop choses difficiles à faire.
Parole dite ne peut se dédire.
Ouvriers non surveillés, argent perdu.
Qui ne veut dépendre suffisamment, dépendra excessivement.
Pour le bien, dur comme un rocher ; pour le mal, mou comme la cire.
Bien est perdu qui suit un perdu.
Si tu aimes à être bien servi, sers-toi toi-même.
Qui donne promptement, donne doublement.
Qui aime sa liberté ne se rende point esclave.
Le souffle allume le feu, et une mauvaise parole enflamme la colère.
Trois beaucoup et trois peu perdent l’homme : beaucoup parler et peu savoir ; beaucoup dépenser et peu avoir ; beaucoup présumer et peu valoir.
Dans un fourreau d'or, une épée de plomb.
Pensez à plusieurs choses, mais n'en faites qu'une.
Ne demande jamais au riche, mais demande à celui qui t'aime.
Qui a bon voisin, a bon jour, bonne nuit et bon matin.
À l'homme d'âge, chaque jour un mal nouveau.
Il n'y a pas d'enchantement comme le bon service.
La parole hardie rend le cœur hardi.