Proverbes
Qui prend le coq pour guide aura un poulailler pour refuge.
Pour l'affamé, le pain cuit trop lentement.
Quand le loup vient pour le mouton, le chien va déféquer.
Un sourd-muet intelligent vaut mieux qu'un ignorant qui peut parler.
Si tu te comportes correctement, ne crains personne.
Le fils d'un fils est cher, le fils d'une fille est un étranger.
La paresse ne permet pas de manger du miel.
Si tu ne peux pas meubler ta maison, tu peux toujours la tenir propre.
Seul la faute de l'homme d'esprit se remarque.
Même le démon espère aller au paradis.
L'indiscret n'est même pas admis en enfer.
Celui qui fait ce qu'il veut rencontrera ce qu'il déteste.
Toute pluie d'avril vaut soc et labour.
Il est plus facile de rester célibataire pendant un siècle que veuf pendant un mois.
Ivre, mais il connaît la porte de sa maison.
L'homme mange autant qu'il agit.
Le visage de ma mère est celui de ma nation.
Qui n'a pas d'ami ne voit qu'à demi.
La goutte incessante creuse la pierre.
Au milieu des paralytiques, le boiteux est une gazelle.
La patience aplanit les montagnes.
Le chien reste chien, serait-il élevé parmi les lions.
Que le coq chante ou non, le jour se lève.
Le chemin du cœur des hommes passe par leur estomac.
La vie se termine avant que le travail ne s'achève.
Ce que l'homme possède lui ressemble.
Il n'y a qu'une pelote de laine qui différencie la femme paresseuse de la femme courageuse.
Dieu est avec la justice et la vérité.
Un mari peut se trouver, un fils être enfanté, mais le frère s'il disparaît, ne reviendra plus jamais.
La chaleur est salutaire quand le froid caresse le derrière.
L'oeil de l'endeuillé est étroit.
Si le chameau pouvait voir sa bosse, il tomberait de honte.
Février, qu'il donne des coups de main ou de pied, porte en lui l'odeur de l'été.
On a craché à la figure du lâche, et il a dit : Il pleut.
Prends une fille bien née, n'apporterait-elle que sa natte.
Comme tu me joueras du tambour, je te jouerai de la flûte.
La morsure de la bouche qu'on aime vaut mieux que le baiser d'une autre.
Un démon poli vaut mieux qu'un saint grossier.