Proverbes
N'examine pas le renne que t'a donné le riche, à moins qu'il n'ait pas ses bois.
Qui court après l'incertain néglige bien souvent le certain.
Un feu bientôt allumé ne s'éteint pas si tôt.
Soyez circonspect lorsque vous avez trop bu, lorsque vous êtes près de la femme d'autrui, et quand vous vous trouvez parmi des voleurs.
Louez la bière quand vous l'aurez bue.
La paix brille plus que le feu pendant cinq nuits entre des amis mauvais ; mais elle s'éteint quand le sixième approche, et l'amitié fait place à la haine.
Quand un homme allume du feu, la mort est chez lui avant qu'il soit éteint.
Ne vous fiez ni à une épée rompue, ni au fils d'un homme puissant.
Le loup couché ne gagne point de proie, ni le dormeur de victoire.
Louez la beauté du jour quand il est fini.
Qui sème l'argent récolte la pauvreté.
Derrière les nuages, le ciel est toujours bleu.
On peut entendre bien des choses étranges avant que les oreilles ne tombent.
Qui laisse derrière lui une bonne réputation ne meurt pas pauvre.
On ne peut choisir quand on va aimer.
Aucun estomac n'est satisfait par de bonnes paroles.
Tous les mots qui sont dits ne méritent pas d'être pesés sur une balance d'or.
Qui vit dans les roses doit chercher ses amis dans les épines.
Mets une partie de ton grain en réserve pour le jour noir.
Les mauvaises actions sont plus connues que les bonnes.
Celui-ci fait beaucoup de bien qui ne fait pas de mal.
Mieux vaut dictature de fer qu'anarchie de l'or.
Le voleur croit que tout le monde vole.
Une main pleine d'argent est plus forte que deux mains pleines de vérité.
Où il y a place dans le cœur, il y a place au logis.
Le poisson mord mieux à l'hameçon d'or.
Une occasion qui passe rarement repasse.
Qui est habile de ses mains ne meurt jamais de faim.
Le souvenir est la mère de la sagesse.
Un mensonge mérite un soufflet.
Promets peu, mais tiens exactement.
La loi ne vaut qu'autant qu'elle est appliquée.
Qui sème peu recueillera peu.
Vivre c'est peu de chose, mais bien vivre et bien mourir, c'est beaucoup.
Vis pour apprendre, et apprends pour vivre.
On apprend plus par les oreilles que par les yeux.
Saisis l'occasion avant qu'elle ne te tourne le dos.
Mieux vaut être abandonné du médecin que de Dieu.
Qui se croit habile homme prend les autres pour des sots.
L'amour et les pleurs viennent des yeux, et tombent sur le cœur.
Une maison sans femme et sans feu est comme un corps sans âme.
Vieil amour ne rouille jamais.
Plusieurs ne doivent pas souffrir de la faute d'un seul.
Écoute, vois et tais-toi, tu seras à l'abri des querelles.
Qui nourrit la poule en doit avoir les œufs.
Quand le torrent dévore un homme, il ne le rend jamais.
Personne ne se peut dire heureux avant la fin de la journée.
Plus d'un bon cerveau peut être trouvé sous de vieux chapeaux.
L'honneur est comme l'œil, on ne joue pas avec lui.
Bonnet ni couronne ne préservent des maux de tête.
Moins on sait, moins on oublie.
Il vaut mieux être un homme libre dans une petite maison qu'un esclave dans une grande.
Quand l'herbe fut venue, la vache mourut.
Les vaches qui n'ont pas de cornes ne sont pas dangereuses.
Ce sont les charrettes vides qui font le plus de bruit.
Plus il y a de cuisiniers pour faire la soupe, plus elle est mauvaise.
Qui fait du tort à un seul en menace beaucoup.
Noir comme un Lapon.
Un œuf en paix vaut mieux qu'un bœuf en troubles.
L'homme en armes est le seul qui soit vraiment homme.
Pense d'abord à manger, ensuite à la fiancée.
Pour recevoir ce que l'on veut, il faut donner ce que l'on veut pas.
Rien ne peut étouffer la parenté.
Le pays est plus fort que le prince.
L'homme doit naître, vivre et mourir entre quatre planches de pin.
Mieux vaut ne pas louer le jour avant le coucher du soleil.
Après la saint Mathias, le renard ne se fie plus à la glace.
Le monde est partout la terre du Seigneur.
Celui qui laisse derrière lui une bonne réputation ne meurt pas pauvre.
Ce que tous doivent faire ne sera jamais fait.